Quelles conditions faut-il respecter pour pouvoir se lancer ?

Pour pouvoir démarrer une activité en Belgique, trois conditions doivent être réunies simultanément. Voyez si vous répondez aux critères.

Quelles conditions faut-il respecter pour pouvoir se lancer ?

Pour pouvoir démarrer une activité en Belgique, trois conditions doivent être réunies simultanément. Voyez si vous répondez aux critères.

Outre les obligations administratives, vous devez respecter une série de conditions pour démarrer vos activités en tant qu'entrepreneur. Trois conditions, pour être exact.

Vous devez être majeur.

Avant toute chose, vous devez avoir au minimum 18 ans pour vous établir comme travailleur indépendant ou fonder une société. Notons qu'il existe toutefois quelques exceptions. Ainsi, il est possible de se lancer dans certaines professions artisanales à partir de 16 ans.

Vous devez posséder la nationalité belge ou...

Compte tenu de l'ouverture des frontières intérieures au sein de l'UE, le marché économique s'est ouvert et vous ne devez plus par définition être belge pour pouvoir vous établir en Belgique en tant qu'entrepreneur.

Trois cas de figure sont possibles :

  • Vous avez la nationalité belge.
  • Vous provenez d'un des États membres de l'Union européenne.
  • Vous provenez de Norvège, d'Islande ou du Liechtenstein.

Vous pouvez attester de connaissances en gestion d'entreprise

Vous devez pouvoir prouver à la société que vous avez des connaissances de base vous permettant de lancer et de gérer une entreprise. Vous pouvez l'attester de différentes façons, par exemple en décrochant un diplôme d'études de secondaires dans le cadre desquelles vous avez suivi un cours en économie. Plusieurs formations spécifiques peuvent aussi servir de preuve, comme celles données en cours du soir, via SYNTRA ou Actiris/le Forem. Une expérience avérée, par exemple, quelques années en tant que conjoint aidant, peut aussi suffire. Vous trouverez sur ce site un aperçu concret de ce qui peut permettre d'attester de vos connaissances de gestion d'entreprise.

Si vous n'êtes pas en mesure de fournir vous-même cette preuve, vous pouvez lancer une entreprise avec un associé ou un conjoint aidant capable d'attester de capacités entrepreneuriales.

Tenez compte du fait que pour certaines professions, vous avez aussi besoin de fournir la preuve de votre connaissance du métier. C'est le cas, par exemple, des pâtissiers et des plafonneurs. Le site web de l'Unizo vous donne un aperçu des métiers d'indépendants pour lesquels vous avez besoin de pouvoir démontrer vos connaissances professionnelles avant de pouvoir démarrer vos activités.


Plus récemment publié sur: 05-03-2019

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

Ouvrir votre propre cabinet en tant que médecin généraliste

Commencer comme médecin indépendant ou ouvrir votre propre cabinet ? C'est possible, sous la forme d'une entreprise individuelle ou d'une société.
Ouvrir votre propre cabinet en tant que médecin généraliste

Quelle est la différence entre un indépendant à titre principal et un indépendant à titre complémentaire ?

Les indépendants à titre complémentaire ont quelques avantages par rapport aux indépendants à titre principal, même s'il ne faut pas les surestimer. Quelle est la différence ?
Quelle est la différence entre un indépendant à titre principal et un indépendant à titre complémentaire ?

Que puis-je attendre du marché ?

Bart De Waele
En tant qu'entrepreneur débutant, vous ne savez pas toujours à quoi vous attendre une fois lancé. Comment le marché va-t-il réagir? Aurai-je des clients? Pourrai-je croître rapidement et, éventuellement, embaucher du personnel ? Autant de questions que tous les starters se posent, pour lesquelles il n'y a malheureusement pas de réponses toutes faites. Il existe néanmoins plusieurs manières de débuter en étant bien informé.
Que puis-je attendre du marché ?

Que vaut-il mieux sous-traiter, de quoi pouvez-vous vous charger ?

  • Vous manquez de temps ou de connaissances?
  • Avez-vous déjà pensé à sous-traiter?
  • Concentrez-vous sur votre métier
Que vaut-il mieux sous-traiter, de quoi pouvez-vous vous charger ?
KBC utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Cela nous permet en outre de mieux répondre à vos besoins et à vos préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou refuser les cookies?Cliquez ici.